Ce soir, je me suis sentie… Fabuleuse !

Une fois n’est pas coutume (et au risque de paraitre un tantinet « péteuse »), ce soir je me suis sentie tout simplement FABULEUSE et cela faisait bien longtemps !!! Et c’est bien volontairement et en clin d’œil au site Fabuleuses au Foyer que j’ai découvert récemment que j’ai choisi ce terme : FA-BU-LEUSE 🙂

Ce soir, c’était ma rentrée… “MA” rentrée #ZUMBA. Hé oui, pour ceux qui me suivent depuis le début, vous savez que j’ai plusieurs cordes à mon arc. Professionnelle passionnée des communications, maman et épouse, « maman blogueuse » (quand le temps me le permet), instructrice de Zumba depuis maintenant 7 ans.

Un peu d’histoire

C’est après la naissance de Pitchounette que j’ai découvert la Zumba en activité de remise en forme postnatale. Pitchounette aimait tellement cela que, malgré les sauts, la musique entrainante et les mouvements, elle ne manquait pas de s’endormir dans le porte-bébé à chaque classe.

Étant déjà amatrice de salsa, autant dire que j’ai de suite embarqué « dans le move » et après les encouragements de Marie-Claude, mon instructrice préférée, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure Zumba.

J’ai eu le plaisir d’enseigner au Québec bénévolement à travers l’association Bouge & Donne que j’ai créée, et ainsi de joindre l’utile à l’agréable. En effet, chaque cours était l’occasion de collecter des fonds au profit des enfants malades. J’ai ainsi pu reverser près de 1500 $ à la Fondation Rêves d’Enfants.

De retour en France, j’ai mis en pause la Zumba et depuis l’an passé j’ai la chance de renfiler mes baskets pour faire bouger d’autres amatrices de Zumba.

Ce soir, un soir spécial…

C’est avec une petite boule au ventre que j’ai repris mes quartiers pour une deuxième année à l’US LAVAL GYM. Malgré plusieurs soirées de préparation et de répétitions sous l’œil bienveillant de Pitchounette et Ti’Bonhomme (mes plus grands fans 😊), j’avais ce stress digne d’une rentrée scolaire. Vous savez cette petite boule, savant mélange d’excitation et de nervosité. Allais-je plaire aux participantes ? Allais-je avoir des ‘black-outs’ sur mes chorés ? Est-ce que ma routine est assez accessible ? Pas trop longue ? Est-ce que ? Est-ce que ? Est-ce que ?

Une trentaine de participantes étaient réunies ce soir pour ce premier cours de la rentrée. Après une brève présentation, la musique a pris ses droits et là, BAM… J’ai lâché mon fou ! J’ai fait un pied de nez à tous ces questionnements et à toutes mes hésitations et j’ai donné tout ce que j’avais.

Au fur et à mesure des pas, une alchimie se déployait avec les différentes participantes. Un regard, un sourire, un petit geste, un éclat de rire (mon rire si célèbre quand je me trompe dans les pas !!!)… Les sportives devant moi s’en donnaient à cœur joie et plus elles rougissaient d’intensité, plus elles semblaient apprécier le moment, plus la connexion se faisait et plus mon énergie se décuplait.

Ce soir, je me suis sentie fabuleuse non pas car je me considère comme une instructrice au sommet. Non loin de là ! Ce soir, j’ai, avant toute autre chose, partagé un sport, une passion qui me tient à cœur et surtout j’ai reçu plus que j’ai donné. J’ai reçu de la joie, des ondes positives et du plaisir. Et ça me met une patate d’enfer !

Et en rentrant à la maison, j’étais apaisée et ai pu, toute en douceur, épauler Encore un Papa pour le bain et le coucher des enfants.

La vie est faite de petits et grands bonheurs et ce 10 septembre 2018 sera, à coup sûr, marqué d’une pierre blanche !

Après cette intensité, c’est le sourire aux lèvres que je vais aller me coucher… Et surtout avec l’envie de dire un grand MERCI…

  • MERCI à… Marie-Claude de m’avoir incité à entreprendre la formation ZIN il y maintenant 7 ans;
  • MERCI à… l’US LAVAL GYM de me donner l’opportunité de partager ma passion pour une deuxième année;
  • MERCI à… Toutes les participantes pour votre bonne humeur et votre énergie;
  • MERCI à… Encore un Papa de supporter les musiques qui passent en boucle à la maison (alors qu’il n’aime pas vraiment les rythmes latino), et de m’offrir une pause Zumba toutes les semaines.

Et vous, avez-vous déjà ressenti ce moment que l’on pourrait qualifier de plénitude ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.