Comment survivre aux journées “Maman malade” ?

L’automne est arrivé !

Chouette… Les feuilles rouges, les couleurs rougeoyantes du ciel…
Brr… Les premiers froids, les journées de pluie
Grrr… Les premiers virus, premiers coups de froid voire même journées fiévreuses…

La semaine passée, je me suis retrouvée à plat, hors service, sans aucune énergie pendant plus de 2 jours. 48h où je fus incapable de faire quoi que ce soit : impossible de m’occuper de mes enfants, de faire les repas, d’avaler quoi que ce soit et, pire encore, de parler !

Alors comment faire pour passer à travers 48h HS alors que la maisonnée doit continuer à évoluer…

# 1 – A ta douce moitié tu feras (encore plus) confiance…
Bien sûr, il ne fera pas le repas à ta sauce;
Bien sûr, il ne pliera pas le linge comme tu le ferais;
Bien sûr, les enfants ne seront pas habillés comme tu le souhaites…
Mais c’est dans ces moments-là que tu te rends compte combien il gère la famille à merveille, et combien vous êtes complémentaires dans votre quotidien !

# 2 – Profiter de la situation pour assister à sa vie de famille tel une spectatrice d’une pièce de théâtre
Notre quotidien de parents ressemble à une course effrénée… Du lever au coucher, nous ne faisons que courir surtout après le temps, nous empêchant parfois de prendre du recul dans les différentes situations.
La fièvre et la fatigue avaient raison de moi, alors plutôt que de vouloir jouer à la “wondermaman”, je me suis mise en mode “je regarde ce qui se passe”. Ce fut super intéressant de voir la manière dont les enfants se sont comportés avec leur papa, comment ils l’ont aidé, les petites attentions qu’ils m’apportaient. Mais aussi d’apprécier et mieux comprendre les facteurs de chicanes ou d’énervement.

# 3 – Revenir aux saveurs de notre enfance
Je ne sais pas vous mais quand j’étais malade, ma maman me faisait régulièrement une soupe aux pâtes. Depuis que Pitchounette et Ti’Bonhomme sont nés, nous avons pris le plis et nous avons toujours du bouillon de légumes et un paquet de pâtes Alphabets dans notre garde-manger.

# 4 – Vous aussi, vous méritez une super nounou !
Depuis le début de l’année, nous avons recours à des services de gardes d’enfants à domicile pour nous permettre de souffler un peu dans notre organisation familiale. Il se trouve que j’étais malade le jour où la nounou devait venir. Plutôt que d’annuler la prestation car j’étais à la maison et que je commençais à reprendre un peu du poil de la bête, nous avons maintenu la prestation. Cela m’a permis de continuer à me reposer, et d’avoir quelqu’un qui gère les enfants à la maison. Et vous savez quoi ? Cela fait trop du bien 🙂

# 5 – Avoir toujours un bon bouquin sous la main
Parce que oui même si on se sent mal, même si on n’a plus d’énergie, prendre un bon livre et se plonger dans une autre histoire peut aussi nous permettre de nous évader et d’oublier parfois la douleur. De mon côté, j’ai jeté mon dévolu sur le libre On regrettera plus tard d’Agnès Ledig. Un beau moment d’évasion !

Et vous, comment gérez-vous les journées « Maman malade » ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *