Et si on rigolait…

Déménager pour suivre son conjoint n’est pas toujours évident. Il faut s’adapter à une nouvelle maison, un nouvel environnement, une nouvelle école, un nouveau rythme de vie. Et dans la majorité des cas, il faut également trouver un nouvel emploi. En bref, une étape  de vie faite de hauts et de bas, de rires et de pleurs. Des mélanges d’instants pendant lesquels on se sent invincibles et d’autres pendant lesquels nous avons l’impression d’être des moins que rien.

Depuis notre arrivée en Mayenne, je dois l’avouer, je passe à travers plusieurs phases émotionnelles… D’un naturel optimiste, j’ai décidé de prendre les choses en main et de profiter de cette période d’entre-deux professionnel pour rencontrer des gens et faire de nouvelles expériences.

La semaine dernière, j’ai donc expérimenté la RIGOLOGIE et, au-delà du rire, je peux vous garantir que cela fait un bien fou… fou… fou ! Même si j’avais pu voir quelques reportages sur cette activité à la télé, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre.

Briser la glace en quelques secondes
La séance s’est déroulée en compagnie de sept autres personnes, tous dans la même situation côté emploi. Nous avons très vite “accroché” les uns et les autres, permettant ainsi de lâcher prise sans peur du jugement. Pour briser la glace,  Sandrina, notre animatrice, nous a invité à déambuler dans la pièce en massant nos muscles endoloris (beaucoup d’entre nous frottions notre nuque, haut lieu de tension), puis en imitant le geste du “chasse poussières”.  Après avoir continué à marcher en faisant différents exercices, nous avons enfilé nos costumes de lion afin d’évacuer les irritants. Telle la reine de la jungle, je griffai un arbre imaginaire en rugissant pour faire sortir toutes mes pensées négatives… Exit les tracas du matin et du quotidien, les contrariétés et mauvaises ondes. En quelques coups de griffes, j’ai chassé chassé le mal pour laisser place au plaisir de ME retrouver…

Des exercices à se plier… de rires
Avec un savant mélange d’exercices favorisant la solidarité, l’intelligence émotionnelle et le lâcher-prise, nous avons, en quelque sorte, retrouvé une âme d’enfants. Personnellement, j’ai particulièrement apprécié l’exercice inspiré du yoga du rire au cours duquel nous devions, tout en étant allongé, rire d’abord doucement, puis modérément et enfin à plein poumons. Quel plaisir, mais quel plaisir !!! Moi qui aime rire, j’ai été servie et j’ai terminé par un fou-rire accompagné de nombreuses larmes.

La séance s’est terminée par une brève initiation à la pensée positive : écrire une expérience négative pour identifier, par écrit, trois aspects positifs. Pas évident mais clairement intéressant pour aider à relativiser toutes les situations (même celles qui peuvent paraitre insurmontables).

Bien évidemment, un atelier de deux heures ne permet pas de découvrir toutes les facettes de la rigologie, mais chose certaine, cette expérience m’a donné plusieurs clés pour mieux vivre mon quotidien et surtout m’a permis de me sentir bien, libérée et détendue.

Et, figurez-vous que j’ai même pu appliquer certains exercices avec mes enfants… Hé oui, le lendemain matin, nous avons profité d’aller à pied à l’école pour imiter des bruits d’animaux et imiter les différentes émotions des enfants, déclenchant de bons fou-rires en chemin.
Et pas plus tard qu’hier, j’ai réussi à désamorcer une crise de Pitchounette en lui faisant faire le lion…

En bref, c’est une super expérience. Et je vous recommande, si vous en avez l’occasion, de la vivre sans hésitation… Allez 3-2-1… RIGOLEZ maintenant !

IMG_5874
Pour plus d’infos sur les ateliers de rigologie en Mayenne, visitez le site de Souffles Positifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.