Quelques mots pour lui dire…

La fête des Pères… Une journée qui s’annonce remplie de joie, de sourires, de cadeaux offerts par les tout-petits comme par les plus grands. Une journée pendant laquelle le mot PAPA raisonne à tue-tête dans toutes les maisonnées !

Cette journée vient de se terminer. Notre petite famille a passé une bien belle journée, savourant chaque minute passée ensemble. Du « Boooonneee Fêteeeeee Papaaaa » au réveil de Pitchounette aux multiples bisous et câlins, en passant par une gamme d’émotions lors de l’ouverture des cadeaux confectionnés par nos deux amours dont la superbe cravate papier de Ti’Bonhomme… Tout était parfait. Enfin presque !

Cette journée, je dois l’avouer, je la redoutais au fond de moi. Cette fête des pères n’a pas  la même saveur que les précédentes car mon Papa à moi n’est plus là. Il est parti une couple de mois après notre retour en France. C’est la première fête des Pères sans lui. Bien sûr, j’étais habituée à ne pas être à ses côtés lors des dernières fêtes des Pères puisque un océan nous séparait. Mais aujourd’hui, nous aurions dû – nous aurions pu – passer la journée ensemble…

Ce soir, alors que la nuit nous enveloppe, je suis à la fois triste et heureuse. Heureuse d’avoir passé un temps précieux avec les miens, avec mes deux enfants et leur super papa, mais tellement triste de ne pas avoir pu embrasser mon Papa. Triste de ne pas avoir au moins pu passer mon coup de téléphone traditionnel de bonne fête papa.

En fin de journée, je suis allée lui rendre visite dans sa maison éternelle et moi qui suis d’un naturel jasant, j’ai été incapable de prononcer un mot. Tout était embrouillé dans ma tête et dans mon cœur. Plantée là devant lui, j’étais figée telle une statue à laquelle il aurait fallu peu de choses pour qu’elle n’éclate en mille morceaux. Rien ne venait, pas un mot, pas une larme, pas un cri… J’avais pourtant envie de lui dire tellement de choses, mais rien.

Ce soir, j’aimerais pouvoir rêver à mon Papa. J’aimerais pouvoir lui adresser quelques mots pour lui dire combien je l’aimais, combien il me rassurait, combien il m’inspirait, combien son sourire et nos conversations souvent houleuses me manquent.

Quelques mots pour lui dire que même si il est parti, je sais que de là-haut, il nous protège et que je n’aurais jamais de cesse de l’aimer.

Bonne fête Papa !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *