Les saveurs de mon enfance…

Je ne sais pas si c’est le fait d’être maman à mon tour, mais depuis une couple d’années, je porte de plus en plus d’attentions aux produits qui me rappellent mon enfance. À la maison, j’essaie de reproduire des recettes de ma maman (ok, j’avoue, je n’ai pas pantoute la même touche magique, mais j’essaie de m’y rapprocher à chaque fois !). Quand vient le temps de l’épicerie, je guette aussi les nouveaux produits pour voir si certains pourraient se rapprocher des goûts de mon enfance. Dernièrement, je peux dire que j’ai été gâtée.

Si vous connaissez des français de France installés au Québec, faites un petit test avec eux et demandez-leur quelles sont les marques françaises qu’ils ont en tête quand on parle de saveurs de leur enfance… Je ne pense pas me tromper en disant que 2 sur 3 répondront  Haribo (ou fraises tagada), les chocos Prince, et la Danette (on se lève tous pour Danette) !!!

Petite, j’étais déjà une Haribo-holic
Fraises tagada HariboDans le village des Carroz d’Arâches dans lequel je passais mes vacances, j’étais connue sous le nom « La petite fille aux saletés ». Et oui, mes parents me donnaient quelques sous et, chaque jour de marché, j’allais voir la dame du banc de bonbons Haribo en demandant « Je veux pour tout cela de saletés ». Le terme saletés était le mot utilisé par mes parents pour me faire comprendre que les bonbons n’étaient pas bons pour les dents mais ils ne pouvaient pas comprendre ! Encore maintenant, c’est presque une addiction. À chaque voyage en France, je rapporte des fraises tagada Haribo ou des crocodiles. Mes collègues m’ont récemment dit : « Ben, ce sont des jujubes ! ». Mais voyons donc !!! Ce ne sont pas des simples jujubes, ce sont des H-A-R-I-B-O !!! Et quand ils ont goûté, ils ont été obligés d’avouer que les saveurs et la consistance étaient vraiment incroyables (enfin, ils ont probablement voulu me faire plaisir :)). Je suis désormais contente : les bonbons Haribo ont fait leur entrée dans les librairies Renaud-Bray (et il semblerait dans quelques Loblaws).

Autre arrivée récente sur les tablettes de nos épiceries : les DanetteDANONE CANADA - Danette : des moments à savourer en famille
La Danette, c’est le dessert spécial que nous pouvions manger pour nous récompenser, nous réconforter. Au départ, elle venait en grande barquette ; puis le pot individuel a fait son entrée. Je n’ai maintenant plus besoin d’attendre un voyage en France pour déguster ma Danette, puisque Danone a lancé mi-août sa version québécoise de la Danette. Un coup de cuillère dans la saveur Chocolat, et j’ai sombré dans les délices de mon enfance. Même goût, même texture, même émotion… J’aurais voulu garder les Danette juste pour moi, mais j’avais trop envie de voir la face de Pitchounette et Ti’Bonhomme lors de leur découverte. Ils ont bien sûr tous les deux choisi la saveur chocolat. Pitchounette a vraiment savouré ce dessert laitier, cuillère après cuillère, me répétant « Mmm, c’est délicieux ». Quant à Ti’Bonhomme, il a dévoré le tout, en prenant soin de ne pas lâcher le pot de peur qu’on lui prenne. Encore un Papa a lui aussi dégusté les Danette ; et il a même pris soin d’acheter les autres saveurs que nous n’avions pas (les Danette viennent en six saveurs : chocolat au lait, vanille, café, caramel, chocolat noir, choco-coco). Verdict nos préférées sont chocolat et choco-coco.
À l’instar de mes parents, les Danette seront fort probablement dans notre frigidaire régulièrement mais resteront, tout de même, une gourmandise à savourer avec modération (le sucre reste quand même un peu élevé à notre goût).

Milka, la cerise sur le sundae
MilkaDébut août, alors que je faisais l’épicerie hebdomadaire, j’ai eu tout un choc en passant devant le rayon confiserie de mon IGA et en découvrant… un rayon complet de chocolat Milka (j’ai d’ailleurs poussée un tel cri de joie qu’une dame m’a regardé d’un drôle d’oeil). En Europe, la marque Milka est connue par son personnage : la vache violette ! Le chocolat Milka, c’est avant tout une plaque de chocolat au lait, fait avec du bon lait des Alpes. Petite, je mangeais une barre de chocolat milka glissée dans un morceau de pain en guise de goûter. Plus grande, je continue encore de le manger ainsi, même si j’apprécie particulièrement les nouvelles variations du Milka, notamment saveur yogourt aux fraises. Et pour mes petits gourmands, Milka a pensé à tout : ils ont sorti les Milkinis, une petite barre de lait enrobé de chocolat.

Parfois, il suffit de peu pour vous ramener en enfance… et vous, avez-vous récemment retrouvé des saveurs de votre enfance ?

2 commentaires sur “Les saveurs de mon enfance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *