Mon Ti’Bonhomme

Mon Ti’Bonhomme,

TiBonhomme1anTe voilà paisiblement endormi dans ton petit lit en compagnie de ta « Madame Irma ». Tu têtes ta petite suce sans relâche tout en esquissant de temps à autre ton petit sourire d’ange.

Rêves-tu de ton premier anniversaire ? De l’excitation de ta sœur qui t’offrait hier ton premier cadeau, des rires des petits amis venus fêter avec toi cet après-midi, de la première bougie que tu as essayé de souffler, des tonnes de surprises que tu as reçues pour souligner cette joyeuse fête, de tes parents qui te faisaient de multiples câlins et bisous…  Tu dois en avoir des tonnes d’images qui défilent !

Pour ma part, mon cœur et ma tête sont remplis de bonheur et de fierté. Tu es entré officiellement dans nos vies le 17 mars 2012. Je m’en rappelle comme si c’était hier. Ni ton Papa ni moi n’y avons cru et il aura fallu deux tests de grossesse et une prise de sang pour que l’on soit vraiment sûrs de nous.
À la première échographie, tu as voulu nous montrer ton caractère casse-cou en faisant un petit looping en direct pour dévoiler ton meilleur profil.  Cela donnait le ton à tout le reste de ton séjour, à l’intérieur de ma bedaine !

Et puis, le 11 octobre 2012, tu as finalement pointé le bout de ton nez…  Ce fut un coup de foudre immédiat ! Ton odeur, ta chaleur, ta petite main agrippée à mon doigt : malgré le temps qui passe à fière allure, je n’oublie rien.
Tu aurais dû voir la fébrilité de ton papa lorsqu’il t’a pris dans ses bras… Pas peu fier d’avoir un petit gars en bonne santé et surtout qui lui ressemble autant ! La relève assurée pour l’équipe de soccer 🙂
Je revois souvent le visage de ta sœur lorsqu’elle est venue te voir à l’hôpital pour la première fois. Du haut de ses 22 mois, elle était fière, heureuse et excitée. Malgré les interrogations qui pouvaient se lire sur son visage, elle te regardait avec délicatesse et te couvrait déjà d’amour. Je ne crois pas me tromper en disant qu’elle aussi a eu un vrai coup de foudre.

C’était il y a un an… Au cours de ces 366 deniers jours, tu es passé du stade de bébé à petit bonhomme. Ton sourire a fait tomber bien des cœurs, et ton regard coquin a fait des ravages. Tu pousses régulièrement la chansonnette et, dans peu de temps, tu devrais faire tes premiers pas. D’un naturel plutôt tranquille, tu n’en es pas moins déterminé. Il faut dire que tu sais nous faire comprendre aisément ce que tu veux.
Avec ta sœur, tu développes une complicité incroyable et, grâce à ton tempérament rieur, vous nous offrez de belles parties de rires et de fou-rires.

Mon Ti’Bonhomme ; me faire réveiller par tes vocalises matinales me mettent de bonne humeur (oui, même si il est 6h00!)… Mais c’est lorsque tu te colles contre moi que mon coeur fond complètement. Tu sais ce tout petit instant pendant lequel tu poses ta tête contre ma poitrine et que nos respirations semblent être en complète harmonie. Dans ce moment là, je me sens comme enveloppée de douceur. Je crois que c’est cela que l’on appelle “le bonheur à l’état pur” !

2 commentaires sur “Mon Ti’Bonhomme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *