Compilation “Propreté en progression…”

Pitchounette a 2 ansCalendrier motivation et demi et nous sommes en plein dans la phase Propreté… Comme beaucoup de parents, nous avons lu beaucoup sur le sujet : de la théorie, un peu (pas assez) de pratique. Alors voici une petite compilation “Propreté en progression” tirée de notre expérience…

  • Une seule personne décide du moment de la propreté : c’est votre petit bout de chou et nul autre. Évident selon vous ? Pas tant que cela… En tant que parents, nous devons composer avec 1) la pression de la garderie (notre gardienne voulait initialement que Pitchounette soit prête avant l’arrivée de Ti’Bonhomme… c’était une démarche très gentille mais trop tôt, elle n’avait que 18 mois à l’époque), 2)  la pression des autres parents (quoi ! elle n’est toujours pas propre “à son âge, le mien était déjà propre depuis 2 mois, tu devrais essayer …“) voire de sa propre famille. Même si vous en avez ras-le-pompon de changer des couches, écoutez votre tout-petit… Cela rendra cette étape d’autant plus facile.
  • Plusieurs méthodes existent pour entraîner à la propreté. Ici, j’ai beaucoup entendu parler de la méthode qui consiste à mettre l’enfant aux 30 minutes sur le pot. Nous avons adopté pour une méthode plus soft :
    • Installation de petits pots dans les différentes salles de bain de la maison (2 chez nous ; 1 au rdc et 1 à l’étage des chambres);
    • Utilisation de pull ups pour que Pitchounette s’habitue à baisser et remonter les couches;
    • Mise en place d’un calendrier de motivation avec des gommettes pour féliciter Pitchounette à chaque utilisation du pot;
    • Lecture régulière de Caillou, le pot;
    • Enlèvement progressif des couches : nous sommes plutôt du style “on essaie et on verra” ! Finalement, cette phase a pris quelques jours avant que l’on enlève les couches toute la journée.
    • Le secret de cette réussite : (si possible) travailler de concert avec votre gardienne !
  • Côté pratico-pratiques, que prévoir pour l’apprentissage de la propreté ?
    • Des petits pots ou encore un réducteur de toilette (avec un tabouret pour permettre aux enfants de monter et descendre sur les wc de manière autonome);
    • Des vêtements pratiques à baisser et relever (ex: robe et leggins pour les petites filles) et un bon gros stock de culottes;
    • Un kit spécial déplacement : vêtements de rechange et culottes de rechange, voire une pull ups;
    • Un piqué protecteur (avec côté imperméable) pour le siège auto et des lingettes dans la voiture;
    • Une couple de protège-matelas, de draps housse et draps plat propres pour réparer les éventuels dégâts  pendant les siestes !
  • En tant que parent, il va vous falloir :
    • Vous armer de patience : ce n’est pas du jour au lendemain que votre tout-petit deviendra propre. Peu importe qu’il soit propre à 2 ans, 2 ans et demi, 3 ans +… une fois l’étape de la propreté accomplie, vous ne vous rappellerez que des moments les plus comiques !!!
    • Développer votre réflexe “RAPIDE-PIPI” : quand vous entendez votre enfant dire “Envie pipi” alors que vous êtes au volant de votre voiture, arrêtez-vous le plus rapidement possible sur le bord de la route, défaites la ceinture du siège auto le plus rapidement possible, ouvrez les portes avant-arrière le plus rapidement possible, et mettez votre enfant en position “pipi”… le plus rapidement possible 🙂 (et là, vous comprenez l’importance d’avoir des lingettes à portée de main dans la voiture !)
    • Garder le sourire : mettez-vous à la place de votre petit et imaginez la peine et le malaise qu’il peut ressentir quand il n’arrive pas à temps à la toilette… Garder le sourire et ne le chicaner pas trop (même si cela vous tanne de devoir le changer et nettoyer le sol pour la 4e fois de la journée!)
    • Un dernier petit conseil ? pour les premiers pipis, il ne sera pas rare que votre enfant se lève du pot avant d’avoir réellement terminé !!! Optez pour le principe “on compte jusqu’à trois et on se lève… 1… 2… 3-debout on se rhabille !”.

Il n’y a pas une méthode unique pour l’apprentissage de la propreté. Le plus important est de vous faire confiance et de faire confiance à votre enfant. C’est sûr que les premières fois que vous allez sortir avec votre tout-petit sans couches, vous allez stresser à fond, mais même si il s’échappe, ce n’est pas si grave… C’est juste une affaire de quelques semaines et après il sera autonome pour très, très longtemps #staypositive #nostress !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.