MAMAN… DÉGÂTS !

Avoir deux enfants est un véritable bonheur pour nous… Enfin la grande grande majorité du temps car lorsque les enfants sont malades en même temps, ce bonheur se déguste un petit peu moins bien 🙂 ! Au menu de cette semaine, nos enfants nous ont gâté : rhume, toux et vilaine gastro !

Premier témoin au banc des accusés : la garderie (malgré toute la bienveillance de la gardienne). La semaine passée, Pitchounette avait un bon rhume. Nez qui coule, éternuements, toux bien grasse… Après avoir empoisonné la vie de notre cocotte, ce vilain petit virus a tenu sa promesse de propagation et s’est dirigé vers Ti’Bonhomme. Plus dur pour lui du haut de ses 3 mois et demi ! Lundi, donc, direction le pédiatre pour se faire rassurer sur l’état de notre petit coco. Seul remède pour faire passer ce vilain rhume : une bonne bouteille d’eau saline et un bon mouche-bébé… De quoi nous faire saliver !

Mais depuis samedi, c’était l’état de Pitchounette qui nous inquiétait, car elle a commencé à avoir les symptômes d’une bonne gastro. La nuit de samedi à dimanche a été rythmée par une dizaine de « MAMAN… DÉGÂTS ! » sonnant l’alerte pour un sprint de plus en plus rapide entre notre chambre et celle de Pitchounette ainsi que pour une routine de changement de pyjama, de drap de lit, de couches… Enfin, vous voyez le topo !

Dimanche et lundi, Pitchounette était complètement hors service. Jamais,  depuis sa naissance,  je n’ai vu ma fille aussi fatiguée. Elle – d’habitude très souriante, coquine et amusante – n’avait plus une once d’énergie. Elle n’avait même plus la force de jouer, de marcher ni de chanter. Elle ne voulait que nos bras et dormait la grande majorité du temps. Le peu de choses qu’elle avalait, elle le ressortait dans l’heure qui suivait. Je me suis sentie tellement impuissante face à cela… Tellement nulle dans mon rôle de maman ! Je ne voulais qu’une chose, c’était que ce virus lui fiche la paix mais je ne savais pas comment faire.

Mardi, notre pédiatre nous a recommandé de nous rendre aux urgences pédiatriques pour nous assurer que Pitchounette ne se déshydratait pas. Oh non ! Pas les urgences ! Mon cœur de maman s’est emballé et s’est serré d’un seul coup ! Inspire-expire Encore une Maman !!! Relativise !!!
Encore un Papa et moi nous sommes alors retrouvés face à un dilemme jusqu’à alors inconnu : comment nous organiser ? Nous voulions aller tous les deux  avec Pitchounette mais voilà nous vivons à 6 000 km des grands-parents les plus proches et n’avons pas de gardienne pour nous aider avec Ti’Bonhomme. Que faire? L’emmener à l’hôpital (et risquer qu’il n’attrape un nouveau virus) ou est-ce que l’un des nous deux allait rester à la maison avec lui. Bien sûr, nous avons opté pour la version « la plus sage » et je suis restée avec Ti’Bonhomme.

Encore un Papa est donc parti avec Pitchounette pour l’Hôpital de Montréal pour Enfants. Les urgences n’étaient pas bondées, toutefois l’état de santé de notre cocotte n’était pas critique et ils ont attendu quelques heures ; donnant alors l’occasion à Encore un Papa de développer son esprit créatif pour inciter Pitchounette à boire le fameux pédialite en inventant mille et une histoires. Résultat de cette expérience pour notre Cocotte : une perfusion pour la réhydrater ! J’ai pris le relais d’Encore un Papa pour la perfusion, même si, comme bien des gens, je DÉTESTE les piqûres.  Pitchounette a été bien courageuse ; une vraie leçon pour moi. Bien sûr, elle a pleuré mais une fois la perfusion installée elle ne s’est pas plainte. Le traitement a très vite fait effet et ma Cocotte a repris des couleurs et s’est mise à faire de grands sourires avec son petit nez retroussé ! Au bout de trois heures, deux biberons de jus de pommes bien digérés, les médecins ont retiré l’aiguille, et nous ont donné notre congé. Pitchounette a passé les deux jours suivants à dormir et depuis hier, elle reprend du mieux… Elle a recommencé à manger, et surtout à jouer et à chanter !!! C’est tout dire !

La gastro de Pitchounette et le rhume de Ti’Bonhomme semblent avoir été vaincus. Belle bataille pour nos deux loupiots qui nous a aussi permis de nous améliorer dans notre rôle de parents pour pouvoir mieux anticiper la prochaine fois ! Enfin “mieux” disons le vite car ce midi quand Emma mangeait ses pâtes et a crié “MAMAN… DÉGÂTS!”, pendant une fraction de secondes, mon ventre s’est noué jusqu’à ce que je me rende compte qu’elle… avait fait tomber une pâte à terre !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.