Nos choix en matière de siège auto…

« Chaque année au Québec, environ 1 150 enfants de 9 ans et moins meurent ou sont blessés en auto. Le siège d’auto est la solution à ce problème. Lorsqu’il est correctement utilisé, il réduit jusqu’à 70 % les probabilités de décès et de blessures graves en cas d’accident. » (source : brochure Attachez la vie !)

À la lecture de ces statistiques, nul besoin d’indiquer que le choix d’un bon siège auto et surtout sa bonne installation doivent figurer parmi les priorités des futurs et nouveaux parents qui sont véhiculés.

Alors que Pitchounette était encore confortablement installée dans ma bedaine, nous avons couru les magasins pour trouver le siège auto… Première interrogation : quel type de siège choisir ? Il existe trois grands types de siège : le siège bébé, le siège bébé/enfant, le siège bébé/enfant/appoint… à découvrir tous ces choix, nous nous sommes demandés si il n’y en avait pas un qui faisait aussi table à langer ! Trèves de plaisanterie, il existe plusieurs modèles… et le choix sera principalement guidé par deux éléments : votre style de vie, et surtout votre budget. Je ne vous ferai pas la liste des choix et des avantages de chacun, je vais simplement partager avec vous nos choix en tant que parents…

Nous avons d’abord opté pour le siège bébé, en étant conscient que ce siège dispose d’une durée de vie plus limitée. En effet, le siège bébé s’utilise jusqu’à ce que je l’enfant ait atteint environ 10 kilos (pour nous au moment de ses 8-9 mois). Son principal avantage : sa fonction transportable. En effet, le siège se clipse et se déclipse de sa base, permettant ainsi de sortir la coquille au complet et non bébé ! Cette formule est d’autant plus pratique si votre bébé est né en hiver… Hé oui, vous pouvez ainsi le préparer et l’installer dans son siège dans la chaleur de votre maison, et il vous suffira de mettre le siège sur sa base dans la voiture.

Si vous partez faire des courses à l’épicerie, vous n’avez qu’à prendre la coquille et bébé restera confortablement installé dans son siège que vous pourrez soit porter à la main (pendant quelques minutes uniquement), soit poser sur le chariot ou encore sur votre poussette (vérifier la compatibilité) !

Si bébé s’est endormi pendant que vous rouliez, vous n’aurez qu’à prendre le siège sans avoir à le réveiller, afin de le ramener chez vous. Attention, il conviendra néanmoins de le sortir de son siège pour qu’il termine son dodo dans son petit lit… Petit rappel : il est conseillé de ne pas laisser passer plus de 2 heures au bébé dans le siège auto.

Le siège auto pour nouveau-né doit toujours être installé face vers l’arrière. Les pieds du bébé peuvent s’appuyer sans danger sur le dossier de la banquette et ses jambes être légèrement fléchies. Nous avons installé le siège auto au centre de notre banquette arrière.

Dépendamment de la corpulence de votre bébé, vous pourrez utiliser ce siège jusqu’à l’âge de 8-9 mois, et après il vous faudra changer pour un autre siège, conforme aux règlementations. Il est donc important de prévoir cette dépense dans votre budget. Pitchounette étant née en janvier, nous ne regrettons pas d’avoir choisi le siège bébé pour notre première étape car elle nous a offert beaucoup de flexibilité durant nos déplacements.

Et ensuite ?

« Même si votre enfant pèse 10 kg (22 lb) et qu’il peut marcher sans aide, assoyez-le dans un siège d’enfant installé face vers l’arrière jusqu’à ce qu’il soit trop grand pour le siège. Le guide d’utilisation du siège vous indiquera les limites de poids et de taille pour ce type d’installation. Certains sièges d’auto vous permettront d’asseoir de cette façon des enfants qui pèsent jusqu’à 20 kg (45 lb). Votre enfant sera plus en sécurité, et ce, même si ses jambes touchent le dossier de la banquette de votre véhicule. » (source : brochure Attachez la vie !)

Par la suite, nous avons acheté un siège que nous pourrons garder jusqu’à l’âge de 3-4 ans. Nous n’avons pas opté pour un siège qui se transforme en siège d’appoint. En effet, nous avons préféré choisir un modèle avec plus d’options de sécurité (ex : protection au niveau des oreilles, meilleur rembourrage pour absorber les chocs, etc.) et achèterons un rehausseur le temps venu.

Découvrez sans plus tarder un très bon document édité par le gouvernement du Québec sur les sièges auto pour enfants : Attachez la vie ! Bonne lecture !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.