Lavables ou jetables ???

Maman depuis plus de 8 mois, j’utilise – à l’instar de plusieurs familles – des couches jetables… Recherche de la facilité, manque de motivation pour le lavage, frein psychologique, méconnaissance des couches lavables… plusieurs raisons ont guidé notre choix. Néanmoins, j’ai profité d’une séance d’information organisée par la boutique Mère Hélène de Brossard mi-août pour aller à la pêche aux renseignements sur les couches lavables. Une rencontre pleine de surprises et de découvertes !

Savez-vous que dans les pays industrialisés, chaque enfant utilise 5 000 à 6 000 couches au cours de sa vie ? 5 000 couches, un budget de près de 1500-2000 $ et un délai de 300 à 500 ans pour se dégrader ! Pour certains, les couches lavables représentent un retour en arrière, revenir à l’époque de nos parents, grands-parents avec des carrés de tissus, mais rassurez-vous les produits ont évolué !

Il existe deux grandes familles de couches lavables :

  • les couches moulées : faites à 100% de fibres absorbantes, ces couches enrobent les petites fesses de nos bambins. Une fois la couche installée, il faut ajouter une culotte imperméable offrant ainsi une double barrière physique et une meilleure étanchéité même dans les pires catastrophes (notamment grâce aux petits élastiques). Le point négatif de ces couches pourrait être le fait d’installer 2 morceaux : la couche puis la culotte. Au départ, votre bambin aura l’air d’être volumineux de la fesse, mais le tout se comprime aisément.  Mère Hélène est fabriquant de couches moulées. Vous pouvez trouver leur modèle dans leurs boutiques mais également dans différentes boutiques partenaires.
  • Les couches « pochettes ». Le modèle #1 pour les parents adeptes des couches lavables. Faite d’un seul et même morceau, cette couche convient à la plupart des enfants. Le nom « pochette » vient du fait qu’il convient de placer un insert afin d’absorber les besoins de nos bébés.  Les inserts existent en plusieurs matières : coton organique, bambou, microfibre. Côté marques, vous trouverez BumGenius, le leader des couches lavables. Des marques québécoises existent également sur le marché, notamment CocoRico (Longueuil), Omaïcky (Blainville) et Petit Bedon (Laval).

Conseils pour bien débuter avec les couches lavables…

  • Procurez-vous, ou encore mieux faites-vous offrir pour votre shower, vos couches lavables avant votre accouchement. En effet, il faudra les laver 2 à 3 fois avant la première utilisation.
  • Si vous prévoyez utiliser exclusivement des couches lavables, envisagez l’acquisition de 18 à 24 couches. Il existe des petites couches pour nouveaux nés ! Il est vrai que le budget de départ peut paraître élevé, mais nul doute que ce sera un réel investissement, vite rentabilisé !
  • Procurez-vous des feuillets jetables que vous mettrez à l’intérieur de la couche afin de récupérer les gros dégâts et pouvoir les jeter à la toilette
  • Assurez-vous de disposer d’une chaudière uniquement pour vos couches lavables souillées. Une fois souillée, assurez-vous de mettre vos couches lavables dans une chaudière indépendante sans les rincer (le rinçage accélère le processus de moisissures)
  • Pour laver vos couches lavables, mettez vos couches dans la machine et faites d’abord un cycle de rinçage complet sans savon, puis faire avec un cycle avec votre savon (sans odeur), idéalement en poudre.

En sortant de ma séance, je me suis largement demandée si nous ne devions pas passer aux couches lavables. Passer aux couches lavables est un choix de vie, une philosophie qui permet de respecter davantage l’environnement. En voyage, à la garderie, en déplacement, les couches jetables correspondent davantage à notre mode de vie, mais peut-être qu’à la maison, nous pourrions passer aux lavables. Un doute subsiste, j’hésite encore ! Mais cette décision doit être prise aussi avec Encore un Papa car il est aussi concerné… hé oui, changer les couches n’est pas une tâche réservée exclusivement aux mamans, bien au contraire !!!

Et vous, quel est votre choix et vos motivations pour ce choix ?

2 commentaires sur “Lavables ou jetables ???

  1. Salut encore une maman…

    J’ai utilisé les couches moulées exclusivement avec mon premier jusqu’à deux ans. Avec la deuxième, j’ai varié mon kit avec des couches tout -en -un, des couches à pochette et les moulées que j’avais déjà! Avec ma cocotte j’utilise aussi des couches jetables à l’occasion.

    Je fais donc une utilisation mixtes jetables (attitudes, biodégradables) et des lavables…

    Je crois que pour aimer, il fait essayer mais pas en achetant un kit complet dès le départ. L’idéal c’est d’essayer plusieurs modèles de différentes marques (avec bb) et là on fait notre choix!

    Les à pochette c’est super au quotidien mais la nuit les plus absorbante s’ont les moulées. les tout-en-un bof! si vous voulez le faire pour l’environnement il faut vérifier l’endroit de fabrication et le voyagement pour se rendre jusqu’à nous…. et pour bumgenius on repassera. Pour avoir une information complète, c’est bien de faire des recherches internet et de visiter Calins et popotins (une boutique à Mtl et Laval) ils ont tous les modèles ou presque…

    Les couches lavables c’est tout un monde! Perso je trouve ça génial et beaucoup moins compliqué qu’on pourrait le croire

    Au plaisir

    1. Wow… Merci Karine pour avoir partagé ton expérience avec nous. J’aimerais bien essayer les couches lavables le soir dans un premier temps, mais Encore un Papa n’est pas encore convaincu. Pour BumGenius, effectivement, le fait de fabriquer en Egypte rend les coûts de transport plus élevés, toutefois j’ai entendu dire que les employés du centre de fabrication étaient majoritairement des mères célibataires afin de les aider à lutter contre la pauvreté et l’isolement. Info ou intox… Au plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.