Voyage en avion à l’horizon !

Dans un mois tout juste, Pitchounette et moi partons en Europe… Premier voyage en avion pour ma petite Princesse. Et je vous avoue que je stresse un peu…  EncoreunPapa ne peut pas partir avec nous (il nous rejoint plus tard), donc je me retrouve seule avec Pitchounette!

Il existe de nombreux articles du type « voyager avec un enfant » qui donne des grandes lignes sur quelle destination choisir, quoi prendre dans les bagages, etc. Mais côté pratico-pratique, quoi prendre pour le voyage en avion… J’ai donc entrepris des petites recherches auprès de mes amis, connaissances, sites web des compagnies aériennes. Voici mes trouvailles…

* Qui est votre Bébé ? Non il ne s’agit pas ici de faire un tatouage sur la peau de votre enfant ni de lui accrocher une étiquette de bagage en guise de pendentif, mais simplement de vous assurer d’avoir avec vous les papiers d’identité d’usage : passeport (si vous voyagez hors du Canada), acte de naissance et – si applicable – la lettre de consentement parental signée par l’autre parent qui ne voyage pas avec vous.

* Ménagez les efforts… comme tout parent, vous allez probablement prendre un sac à main avec vos affaires, et un sac contenant toutes les affaires du Bébé (la plupart des compagnies aériennes autorise un sac de 10 kg en cabine pour bébé).  Assurez-vous de mettre un petit tapis à langer et 2-3 couches à portée de main afin de pouvoir changer votre bambin avant de monter dans l’avion sans avoir à sortir tout le « bastringue » qui se trouve dans le sac de bébé.

* Pensez au repos de Bébé… Si votre bébé pèse moins de 11-12 kg, à votre réservation, indiquez que vous souhaitez une place permettant l’installation d’un berceau ou d’une bassinette. L’attribution des berceaux est faite selon le principe du « premier arrivé, premier servi » mais au moins une note est indiquée à votre dossier !
Juste au cas où vous ne réussissiez pas à avoir de petit lit glissez, dans votre sac de cabine, un ou deux gros pulls et une couverture qui vous serviront de matelas.

* Ne négligez pas l’attente et le déplacement dans les aéroports : la plupart des compagnies aériennes acceptent que vous alliez à la porte d’embarquement avec votre poussette. Attention toutefois de bien respecter les dimensions indiquées par votre compagnie aérienne. Cette consigne n’est pas uniquement pour l’avion mais également pour le passage au contrôle de sécurité. Certains de mes amis m’ont rapporté avoir dû démonter leur poussette car elle était trop grosse pour passer sous le scanneur ! Renseignez-vous également à savoir si votre poussette vous attendra à la sortie de l’avion à votre arrivée, car il arrive que dans certains aéroports, les poussettes soient livrées aux bagages spéciaux. Au fait, saviez-vous qu’à l’aéroport de Montréal des poussettes de courtoisie sont mises à disposition dans la zone de départ ?
Si vous disposez d’un porte-bébé, vous pouvez aussi opter pour ce dernier au lieu de la poussette… Petit bémol toutefois : si vous apprenez, une fois la sécurité passée, que votre vol est retardé de 1 à 2 heures vous pourriez vous retrouver pris avec le bébé dans le porte-bébé et cela rend l’attente moins commode.
Mon choix pour mon voyage : une poussette canne et mon porte-bébé (surtout pour que bébé se sente confortable pendant le vol si jamais aucune bassinette n’est disponible)

* Bébé tout confort ! Dans notre cas, le trajet pour l’Europe se fait de nuit et dure près de 8 heures. Une fois le contrôle de sécurité passé, une de mes amies proche m’a conseillé de mettre Bébé en pyjama. Il fait froid dans les avions, aussi s’il a l’habitude de dormir dans une dormeuse (ou une turbulette) ou avec une couverture préférée, prenez ces objets avec vous, afin que Bébé retrouve des éléments familiers. Bien sûr, n’oublier pas son/ses Doudou(s)

* Au décollage et surtout à l’atterrissage : donner un biberon de lait ou d’eau à votre enfant. Le fait de téter et surtout de déglutir limitera les douleurs aux oreilles de votre bébé.

* Bébé a faim… Les préparations lactées pour nourrissons, le lait maternel, le jus et les aliments pour bébé dans des petits contenants sont exempts de restriction dans les bagages à main. Si bébé est déjà passé aux aliments solides, penser à prendre des quantités suffisantes de compotes et purées. Je ne veux pas porter la poisse mais j’ai souvenir d’un voyage en France en mars 2008 pendant lequel aucun repas n’a été servi à bord à cause d’une tempête de neige gigantesque qui n’avait pas permis la livraison des repas à bord. Imaginez donc le pire et prévoyez suffisamment de nourriture pour éviter que Bébé ne crie famine !

* Pour animer Bébé… Bébé sera dans un environnement inconnu, pensez donc à prendre ses jouets préférés… poupées, jeux d’éveil, livres, musique… en quantité raisonnable !

* D’autres conseils de base restent évidemment d’usage… donnez beaucoup à boire à Bébé pendant le vol, penser à emporter les vêtements de change… et surtout si vous voyagez seule avec Bébé, n’hésitez pas à sourire aux autres passagers et à leur demander de l’aide… Je reste convaincue que personne ne reste insensible aux sourires de nos petits Anges !

N’oubliez pas d’aller visiter le site web de votre compagnie aérienne avant votre départ afin de valider les tailles de poussettes, la politique des berceaux, etc. J’espère que ces quelques conseils vous auront aidé… Bien entendu, si vous avez d’autres trucs et astuces, n’hésitez pas à les partager avec nous !!!

Bon voyage les amis !

4 commentaires sur “Voyage en avion à l’horizon !

  1. Super article!

    nous avons voyage avec notre poulette quand elle avait 8 mois…nous avons ete malchanceux: il y avait 21 enfants en dessous de 2 ans dans l’avion…oui oui 21!!! Donc pas de petit lit, elle a dormi en travers de nos deux corps endoloris lol

    Sinon, choisir les vols de nuit si possible! Les bebes sont plus fatigues et dorment durant le trajet (ca donne du repit aux parents aussi…). Puis ne pas oublier d’aller faire un tour vers le coin des hotesses de l’air quand bebe devient intenable lol Ils peuvent voir de nouveaux visages et ca les distrait.

    Bon voyage! 🙂

  2. Pour avoir fait plusieurs voyages vers l’Europe avec mes loulous, prévoit autant de rechange qu’il y a de décollage et d’atterrissage. Il faut croire que le changement de pression leur donne des envies….. la dernière fois la mienne s’est retrouvé en couche avant la fin du voyage. Pour la tétée pendant l’atterrissage et le décollage, tout dépend de la compagnie : par exemple air france te demande d’accrocher bébé à toi et tu peux ensuite le tenir comme tu veux et lui donner à boire, mais d’autre n’ont pas de ceinture pour bébé et te demande de le tenir debout contre toi… difficile de le nourrir en même temps. Dans ce cas on peut aussi mettre les mains sur leurs oreilles, ca les soulage aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *